Coït ou Double ?

Pochette de Coït ou Double ? • La chronique du film porno sur VHS Porno
Titre Original : Playing with a Full Dick
Style du film : Chiant
Date de Sortie du Film : 1988
Date de Sortie de la VHS: 1991
Distributeur de la VHS:
Pussycat
Pussycat

Origine : USA
Durée : 1h10
Réalisateur : The Kid
Actrices : Aja, Bobby Soxx, Dana Lynn, Trinity Loren
Acteurs : Marc Wallace, Mick Rily, Shane Hunter, Tom Byron
Synopsis : Tous les mois, une bande de joyeux californiens se réunit. A l'ordre du jour : un jeu de société d'un genre nouveau, un jeu coquin, érotique. Les cartes tombent sur le tapis... Et le gagnant obtient ce qu'il désire. Des filles, Par exemple !!! Le nouveau lauréat ne se prive Pas et culbute allègrement devant la caméra les plus chaudes créatures de la côte ouest des États-Unis. Et ces créatures se mettent en quatre, usent du moindre centimètre de leur peau pour combler le gagnant dont la virilité connaît des regains d'adrénaline. Exit le stria poker! Daté, usé, trop soft... Désormais, il existe un jeu drôlement plus cochon. Même les Jokers, les as, les valets, les rois de papier ont l'érection sollicitée Par les reines brûlantes. Coït ou double? Telle est la question Posée dans cette Partie Pas comme les autres!

Présentation

Cette fois c’est vous qui avez voté sur Twitter pour regarder la VHS de Coït où double. Ce film a été édité en France par PUSSYCAT en 1991

Pussycat
Pussycat le label des Stars

Le film original “Playing with a fulldick” est sorti aux USA en 1988 aux édition Pleasure Productions.

Cette “œuvre” cinématographique a été réalisée par “The Kid”

Coït Ou Double.2
Coït Ou Double.2

C’est l’histoire de 4 Couples qui forment à eux huit le casting complet :

  • Trinity Loren et Shane Hunter
  • Dana Lynn et Tom Byron
  • Aja et Micky Ray
  • Bobby Soxx et Marc Wallice

Cette présentation est chiante ? Bon bah cool c’est qu’elle reflète bien le film alors…

noemie chiant

 

L’analyse de Vagina Sky

‘’Coït ou double’’, on aurait misé gros sur ce porn au titre prometteur qui pouvait présager de belles parties de jambes en l’air ! Malheureusement, dès la première scène, on comprend qu’on ne fera pas tapis et qu’il vaudrait mieux se coucher directement… Pour moi ça sera un joli zéro pointé tant sur les aspects techniques que sur l’histoire, les scènes et le jeu d’acteur.

Le film commence par une partie de poker entre quatre copains clope au bec et bière à la main autour d’une table, qui se mettront rapidement à parler de leurs gonzesses et qui décideront de lancer un pari : ramener la photo la plus hot de sa copine pour la prochaine soirée.

Certains seront cash avec leur moitié et expliqueront le concept, d’autres iront au bluff, prétextant vouloir garder un petit souvenir sexy de leurs ébats. On assistera alternativement aux rapports de chacun des quatre couples. Les scènes se dérouleront dans des lieux différents : une chambre à coucher, un fauteuil dans le salon, au coin d’une cheminée et dans une petite salle de sport aménagée dans une maison.

Pour les aspects techniques de ce porn, une catastrophe ! Toutes les scènes seront filmées dans une lumière vive et dure. On se demandera même s’il n’y a pas un petit problème de balance des blancs tellement les acteurs et actrices auront la tronche magenta par moments. Mais je crois que l’on peut mettre cela sur le compte de la VHS. Les enchaînements entre les scènes sont ratés tout comme les transitions musicales. C’est brutal et pas maîtrisé. Parfois la musique coupe net alors que la scène n’est pas terminée. Dommage car il y avait des morceaux de trompette plutôt audibles qui relevaient un peu le niveau. Pour le reste, on ne change pas de main. Le scénario est d’un banal affligeant pour ne pas dire inexistant et le jeu d’acteur est pauvre. Aucun visage expressif. Les actrices se ressemblent car elles sont apprêtées de la même manière, à savoir un fard à paupières flashy, un gros coup de blush sur les pommettes, des ongles longs et très colorés et enfin, la fameuse coiffure choucroute des années 90 avec la frange en pétard. Les acteurs ne sont pas sexy, semi-mulets et des zboubs qui ont du mal à se dresser.

Vous allez croire que je suis vraiment difficile mais là encore, les scènes de cul ne sont franchement pas dingues. Pas de variantes, tout se ressemble. Les messieurs ne s’occupent pas très bien des dames. Les scènes s’enchaînent, pas le temps de respirer mais qu’est-ce qu’on s’emmerde ! Même chose au niveau des plans. Et comme je le disais plus haut, les éclairages auraient pu être plus travaillés pour apporter un peu de chaleur et de glamour.

Fin du film, on retrouve nos quatre compères prêts à comparer les clichés obtenus. Le vainqueur remporte le pot composé d’un bon paquet de dollars et aura droit à la récompense suprême… fourrer le croupion de sa dame qui est très fière d’avoir remporté le tournoi. On aurait aimé mieux apercevoir les photos prises, ça aurait apporté un petit quelque chose en plus. A ce propos, secouer les vues du polaroïd n’a jamais servi à rien les gars. C’est plutôt vos queues qu’il aurait fallu secouer ! La réplique finale qui résume tout et qui semble être faite exprès : ‘’C’est marrant comme ça retombe après’’. Allez les mecs, continuez le poker et remballez vos paquets puisque vous êtes loin d’être des as du cul !

 

L’histoire racontée par Phallus Gump

Le film commence par un poker entre potes, une vraie soirée de bonhommes ça parle que de gonzesses…

Un des mecs, Tom Byron se vante d’avoir des photos de sa meuf à poil (enfin nue, pas des photos de sa femme les pattes velues…)

Il veut savoir si c’est elle la plus grosse chaudière et demande à ses potes de eux aussi prendre leurs gonz’ en photo.

L’idée ? La semaine prochaine ça ne sera pas un poker ils devront amener la meilleure photo érotique de leur nana. Le meilleur cliché repartira avec le fric de la soirée.

On peut aller plus loin dit Shane Hunter, je vous ramène de la photo porno moi !

Les autres ne sont pas trop chauds et préfèrent en rester à l’érotique…

On découvre Trinity Loren la nénette de Shane il lui explique le pari organisé :

« grâce à toi on va ramasser le pactole je te propose fifty fifty »

Trinity accepte sans broncher.

Dana Lynn, la poulette de Tom Byron s’est rendu compte que les polaroïds ont disparu, Tom lui ment en disant que son pote Steeve toutes les semaines montre des images de sa poupée pour dire que c’est la plus jolie.

Il veut la convaincre de la montrer à ses potes pour dire qu’elle est encore plus bonnasse !

Il l’embrasse, commence à la déshabiller, à lui lécher les nibards avant de retirer son falzar et laisser sortir sa teub qu’elle s’empresse de sucer.

De retour chez Shane et Trinity en pleine séance photo il lâche son appareil et lèche sa pouliche à la chatte bien entretenue.

”Chacun son tour” dit-elle avant de le sucer.

Soit c’est elle qui suce mal soit c’est lui qui bande mal… En tout cas il y a un souci on a l’impression qu’elle suce un gode flexible… De plus sa chevelure et ses mains cachent toute cette non raideur…

Chez Tom et Dana c’est un peu plus dur fellationnement parlant, mais c’est pas la panacée non plus… Beaucoup trop de main malgré un bouffage de couilles dans les règles. (non je ne parle pas de Cycles Menstruels, et pas de poker non plus…)

« laisse-moi entrer »

dit-il avant de la pénétrer.

Shame et Trinity nous offrent une levrette méga chiante (non ce n’est pas du scato)

Son affaire terminée il lui ejac sur le bide. Elle s’en tartine partout avant qu’il immortalise ce moment.

Tom lui, lime TRÈS lentement.

tenor

Dana qui doit avoir hâte que ça se termine lui fait gicler la queue sur son visage.

 

Nous voilà maintenant chez Aja et Micky Ray, il lui explique la soirée :

« j’ai envie de prendre des photos de toi, tu ne veux pas que j’immortalise notre amour sur pellicule »

 

Mais c’est pas la peine elle dit non, c’est catégorique elle ne veut pas…

Micky et son sublime string léopard veut quand même lui faire l’amour. Elle commence par le sucer

Il lui écarte le string pour la doigter (ouais elle aussi porte un string)

Ils se retirent mutuellement le reste des vêtements, se placent en 69 avant une baise de la même qualité que celle des copains #sanssaveurs . Pour finir, éjaculation sur les nichons.

Chez Bobby Soxx et Marc Wallice c’est séance de gym pour Bobby.

Il lui explique le deal, il a besoin d’images pour récupérer son fric ! Elle est OK, elle montre ses boobs puis son cul pour les photos. Il lui demande de tirer son body pour en faire un string.

Ce jeu d’exhib la fait marrer.

Mais il trouve les photos trop softs alors il commence à l’embrasser, la caresser, la branler, la lécher blablabla.

Une rasade de sperme sur les loches et hop c’est dans la boite…

Nous retrouvons nos quatre loustics la semaine d’après, ils votent pour celui qui a la meilleure photo.

Le grand gagnant c’est Shane et sa bite molle !

Tout content de lui il annonce ça à Trinity qui l’attend sur le lit en porte-jarretelles, nuisette et talons aiguilles.

Il lui montre le petit pactole remporté. Elle le suce pour le féliciter. (ce n’est pas cette victoire qui le fait plus bander…)

Elle s’empale sur lui pendant qu’il lui malaxe les roberts.

Victoire !!!! Il bande !!!

screech

Il la prend en levrette et Trinity pleine de surprise lui dit :

« Entre par la petite porte maintenant c’est ta récompense suprême »

Sodo time, Ejac Buccale et The END

baille kaamelot

Synthèse

Vous l’aurez compris :
chiant

Le seul truc intéressant dans ce film c’est le titre qui me fait bien marrer, mais encore ça c’est grâce à joyeux boutentrain des Français de Pussycat…

Le film dure que 1H mais c’est trop long ! Il n’y a pas rythme, c’est lassant. J’ai vu des films le dimanche soir sur M6 bien plus bandants…

En un mot : Mauvais.

Je pense que si j’étais tombé sur cette VHS à 11 12 ans j’aurais fait stop, recule, éjac, rangé la k7 avec les autres de mon frangin bien décidé à l’engueuler pour le temps qu’il m’a fait perdre.

Pour enfin retourner dans le merveilleux monde de l’onanisme de la Redoute.

Même réaliser cette chronique a été chiant, parce que ce taper plusieurs fois les scènes… pffff merci…

Enfin ça m’a permis de chercher tous les synonymes de “femme” et de “seins” que je connais. Mais non rien a retirer de ce film donc pas de vidéo YouTube pour cette fois… Il y a pas de scenario pas de dialogue RIEN !

Bon la prochaine fois, choisissez nous un meilleur film 😉

 

Giclette(s)