Docteur Blacklove

Pochette de Docteur Blacklove sur VHS Porno • Chronique de la VHS de 1986
Titre Original : Dr. Blacklove
Style du film : Comique
Date de Sortie du Film : 1986
Date de Sortie de la VHS: 1991
Distributeur de la VHS:

ibf ibf

Origine : USA
Durée : 1h18
Réalisateur : Bob Vosse
Actrices : Sharon Mitchell, Erica Boyer, Nina Hartley, Elle Rio, Mauvais De Noir
Acteurs : F.M. Bradley, Jon Martin, Billy Dee, Buddy Love, Jack Baker, Jim White, Ron Jeremy
Synopsis : Une clinique pour des femmes sexuellement insatisfaites Un gynécologue (Dr. BLACKLOVE) prêt à tout faire pour les combler. Une superbe assistante (vicieuse) et trois étalons noirs (aux gros membres) l'aideront avec fougue dans cette tâche pornographique. Soyez les voyeurs de cette clinique à l'ambiance hard...

Oyez, oyez ! Ou plutôt lisez, lisez, notre nouvelle chronique de vhs porno ! J’ai nommé Docteur Blacklove.

Vous nous avez peut-être cru mort d’un affreux virus, mais non nous sommes bien là, on vous le rappelle qu’on se protège ici !

des capotes

Nous avons tout de même surfé sur la vague en choisissant un porno qui se déroule dans une clinique. Attention, ce n’est pas n’importe quel film ! On vous parle de Docteur Blacklove, un film américain de 1986.

Ce qui m’a tout de suite attiré, c’est le grand Ron Jeremy alias : Spermix Zero dans Capitaine Orgazmo.

spermix zero

Le premier film qu’on a visionné en 2020 n’était franchement pas terrible,  on se devait de se rattraper !

Allez, enfilez vos blouses blanches et pénétrez avec nous dans cette clinique !

Présentation de Docteur Blacklove

Docteur Blacklove est un film sorti en 1986 du studio Coast To Coast produit par Jim Malibu et dirigé par Bob Vosse un an après son célèbre Sex Wars.

Notre VHS est une édition française de 1991 sortie chez IBF dans la collection Volupté, il y a d’ailleurs une jolie faute en début du film :

Collection voluptée
Collection voluptée ???

On pourrait classer ce film d’interracial (même si j’exècre ce terme…), mais pas de racisme dans ce film, il est même bien veillant et vraiment sympa.

dr blacklove

La mise en scène est très propre, le scénario est cohérent, même le doublage en français est bon ! L’histoire est assez classique (pour du porno je m’entends).

On suit une journée ordinaire à la clinique gynécologique Blacklove. Le Docteur Blacklove (Brad Veal), est très dévoué pour satisfaire ses patientes en manque de sexe. Il est épaulé de Nancy son assistante vicieuse (Sharon Mitchell), un employé de ménage travesti Erwin (Jack Baker) qui n’hésite pas non plus à donner un coup de main, voir un coup de langue quand il le faut. Nous croiserons également, les autres praticiens docteur Franklin (Jon Martin) et docteure Meeker (Mauvais de Noire) tout aussi dévoués que Blacklove.

Il est dit dans le synopsis : “Trois étalons noirs aux gros membres” euh, au casting, il y a bien trois personnes de “minorité visible”, mais Mauvais de Noire est une femme… On repassera pour le gros membre…

Autre fait sur le film, c’est Kerry James qui s’occupe du maquillage :

Kerry JAmes

L’analyse de Docteur Blacklove par Vagina Sky

Pour avoir fait quelques hôpitaux et cliniques pour divers problèmes de santé (rien de grave rassurez-vous), je regrette fortement de n’avoir jamais eu un ennui m’orientant vers les bons soins de la clinique du Dr Blacklove.

Ce n’est pas que je souhaite à tout prix avoir un souci d’ordre sexuel à devoir régler auprès de ces praticiens visiblement très compétents mais si j’avais eu l’obligation de devoir consulter, j’aurais aimé être prise en charge par cette équipe.

Ce film américain nous met en joie dès le début. L’accueil y est chaleureux par la secrétaire et assistante médicale qui est tout à fait épanouie dans son travail.

Le personnel soignant est à l’écoute, semble avoir un bon diagnostic et des remèdes efficaces pour toutes les pathologies rencontrées.

Dans les cas exposés, la première patiente de type nymphomane ayant abandonné son traitement est soignée de manière extrêmement efficace à coups de langue sur le clitoris, de 69 et de double pénétration.

Cas N°2 : Un couple hétérosexuel venant consulter pour des problèmes d’absence de préliminaires et d’orgasmes notamment pour le sujet féminin sera pris en charge par un praticien pédagogue, le Dr Franklin, qui prendra le temps nécessaire pour expliquer l’importance de la stimulation du clitoris, et l’importance de la diversité des positions sexuelles pendant le coït. En bon professionnel soucieux d’une obligation de résultat, il n’hésitera pas à se dévouer à faire les démonstrations adéquats avec sa patiente pour faire progresser le mari de cette dernière.

Cas N° 3 : Un patient âgé d’une quarantaine d’années, psychologiquement au plus bas parce qu’il est atteint de priapisme depuis de nombreux jours, trouvera auprès de la Dr Meeker le meilleur des remèdes : faire l’amour pour mettre enfin un terme à son pénis dressé lui causant gêne et douleurs aiguës.

Enfin, cas n°4, dernier que je souhaite vous exposer car la pédagogie est excellente, c’est celui de la femme venant faire un test de grossesse. Les médecins ne seront pas avares d’explications quant aux méthodes contraceptives possibles. Là ou l’on peut cependant douter, c’est qu’aucun test de grossesse et gynécologique sérieux n’est finalement effectué et qu’un stérilet est posé sur la patiente.

Techniquement, les images de coupes médicales sont claires et de qualité avec une lumière maîtrisée. La diversité des cas cliniques est intéressante et les soins prodigués le sont tout autant et on peut saluer le tact et la douceur de tout le personnel.

L’établissement est neuf, bien équipé et propre grâce aux efficaces coups de plumeau, et pas que, de l’homme travesti s’occupant du ménage.

Pour sortir de cet ersatz d’exposé médical que j’ai tenté d’élaborer pour vous divertir et pour revenir à une critique plus classique, je dirais que ce film est une vraie petite pépite. Il est drôle, sans exagération. Les scènes sont plutôt douces et excitantes. Les actrices et acteurs sont aussi bons dans le scénario que dans leurs expressions.

En tout cas nous saluons le doublage français qui est juste. De nombreux sujets sont abordés, et vraiment, j’ai trouvé qu’il y avait quelque chose de très instructif notamment sur la contraception, la non négligence du plaisir féminin, du clitoris, du fait que l’acte sexuel ne se résume pas qu’à la pénétration mais que tout ce qui est de l’ordre des préliminaires, des caresses, de l’écoute et de la communication est important et indispensable. Enfin, quel bonheur de voir un film avec des actrices et acteurs de couleur. On ne devrait même pas avoir besoin de le préciser !

Pour terminer ma chronique, en ces temps particuliers sous la menace du Covid 19, il est essentiel de rappeler qu’il faut se laver régulièrement les mains. Mais prenez aussi soin de vos parties génitales et de vous. Allez, bisous ! Enfin de loin…

L’Histoire de Docteur Blacklove racontée par Phallus Gump

Le film commence par une femme (Nancy)  au volant de sa voiture, elle dit énormément aimer son travail, elle est assistante dans une clinique spécialisée dans les soins gynécologiques et elle en voit de toute les couleurs.

Dans cette clinique, un homme travesti fume sa clope, c’est Erwin qui s’occupe du ménage. Nancy lui offre un joli chapeau de soubrette en arrivant.

Journée ordinaire à la clinique Blacklove, Nancy trie le courrier et répond au téléphone. Un patient visiblement habituel téléphone à cause de ses hémorroïdes, cet appel amuse Erwin et Nancy.

Le Dr Blacklove arrive à son tour dans sa clinique, il complimente son assistante sur son physique alors qu’elle lui donne son courrier.

Une femme surexcitée sexuellement, rentre dans la clinique, c’est Linda (Elle Rio), une patiente bien connue du service, elle demande à Nancy de venir lui manger la minette alors qu’elle se masturbe avec le téléphone, elle n’arrive pas à se contrôler elle doit jouir !

Nancy appelle Erwin pour la maitriser, il l’allonge sur une table et essaie de la calmer en lui léchant la vulve alors qu’elle le suce.

Pendant ce temps, Nancy va chercher le docteur Blacklove en renfort.

Le docteur arrive et demande : « Linda, comment allez-vous ? »

Linda lui avoue ne plus prendre ses médicaments, ses crises recommencent. Le docteur dit à Erwin qu’il prend le relai et commence son examen approfondi.

Dans un autre cabinet, le docteur Franklin reçoit un couple, Kyria (Nina Hartley) et Burt (Buddy Love) afin de résoudre leurs problèmes :

« le problème c’est que son trou est bien trop petit »

 

 

Tu te débrouilles plutôt bien, dit Kyria à son mec.

Vous trouvez ça stimulant ? Demande le docteur Franklin. Kyria lui répond par l’affirmative.

 

Il est maintenant  temps d’inverser les rôles, dit le doc, Burt retire son falzar et s’assoie sur le bureau

« je vais faire attention à ne pas te mordre »

Elle prend le phallus en bouche et c’est parti pour blowjobtime

« elle est vraiment énorme »

Il lui éjac dessus à la fin de cette belle gâterie.

Le docteur les félicite : “vous avez beaucoup de talent !”

-Oui, mais c’est toujours lui qui jouit !

– Ça doit venir de votre position

Le médecin propose de montrer d’autre façon et ainsi elle aura elle moins mal à la pénétration.

Il se désape et l’amène vers son bureau, il explique que si elle est dessus elle peut contrôler la pénétration. Après il montre à ce couple la levrette sur madame, tout en en lui caressant les seins, après son consentement et malgré la réticence de monsieur il l’a pénètre.

« Monsieur est médecin chéri, je peux me caresser en même temps ? »

Elle commence à prendre du plaisir et il semblerait que ce spectacle ne déplait pas à Burt finalement.

« encore docteur, faites-moi exploser ! »

Le docteur Blacklove dans l’autre cabinet, continu d’ausculter Linda, il la déshabille et à son tour lui déguste le sexe et le pénètre de ses doigts. Il lui branle le clit, elle lui enlève le pantalon et elle le suce.

Après lui avoir mis son chibre entre les deux seins, il se positionne en 69.

Un autre patient (Billy Dee) fait irruption dans ce cabinet.

« mais qu’est ce que vous faites ? Je soigne une patiente ! » Linda demande à l’autre patient de se joindre à eux.

Le Dr Blaclove dit que dans son état c’est plutôt une bonne idée.

« Belle poulichette ! Mais c’est qu’elle suce comme une reine »

Le Dr la pénètre en lui léchant les pieds puis, elle se met les deux bites en bouche.

« je crois que c’est assez pour aujourd’hui »

« J’en veux plus ! Je vous veux tous les deux dans mes fesses ! »

Et c’est parti pour une double pénétration qui se termine par une éjac du docteur sur le ventre de Linda le patient de passage lui se vide dans sa bouche.

Voilà, elle se sent mieux !

Dans un autre cabinet, le Docteur Meeker (Mauvais De Noir), une femme médecin fait rentrer un patient.

Il lui dit que depuis qu’il a fait l’amour avec une très belle femme noire, il n’arrive plus à débander.

la docteure lui demande de voir, elle lui ausculte le pénis, il souffre d’un très grave priapisme.

Pour le soigner, il doit refaire l’amour avec une autre belle femme noire. Par chance, la docteure Meeker est noire !

Elle suce ce sexe qui n’arrive toujours pas à débander.

« toujours au beau fixe, j’ai l’impression que ce n’est pas efficace, essayons autre chose… »

Elle se déshabille et se positionne en levrette, il la pénétré dans cette position, mais rien n’y fait !

« essayons une autre position, il ne faut pas perdre espoir »

Elle s’allonge sur son bureau, lui reste debout pour la pénétrer.

« si vous voulez guérir, il faut mettre du coeur à l’ouvrage »

Il lui éjacule sur la vulve, ça a marché ! Il débande !

« revenez demain, je vérifierai l’efficacité du remède »

Erwin cherche Nancy, mais elle s’occupe de Nadine Monroe (Nina Hartley en blonde cette fois), elle attend le docteur Blacklove, parce qu’elle pense être enceinte Nancy l’emmène en salle d’échographie et la fait se déshabiller pour l’examen.

« il y a des chances que vous ne soyez pas enceinte, il existe des méthodes de contraception, vous pratiquez l’amour buccal ? »

Demande Nancy en lui montrant ce qu’est “l’amour buccal”

Erwin qui a trouvé Nancy, rigole de la voir entre les cuisses de la patiente.

Nancy retire ses vêtements à son tour pour mieux lécher la patiente et lui faire un cours d’anatomie :  les petites lèvres, les grandes et surtout le clitoris ! Qu’elle lui lèche avec passion.

 

« Qu’est-ce que c’était ? J’ai senti quelque chose me submerger. »

Demande la patiente, et oui c’était un orgasme , les femmes aussi peuvent en avoir !

Le Dr Blacklove rentre dans la salle, il dit vouloir lui placer un diaphragme. (je ne suis pas spécialiste, mais si elle est enceinte ça ne me semble pas être une bonne idée.)

Nancy lui masse les seins pour la décontracter et lui explique comment fonctionne le spermicide qu’elle applique sur le diaphragme inséré par Nancy. (quelle assistante dévouée !)

La patiente, avide de savoir, demande si la contraception buccale marche dans les deux sens , le docteur demande à Nancy de faire la démonstration, elle donne un cours de fellation, Nadine veut plus que de la théorie et passe à la pratique. Elles ne sont pas trop de deux pour l’énorme queue du Docteur.

Maintenant le doc pénètre sa patiente qui se fait bouffer les seins par Nancy.

Le docteur est fier de Nancy, il la fait se mettre à califourchon sur la patiente, il peut ainsi la pénétrer elle aussi.

Le docteur Blacklove continue de pénétrer sa patiente et finit par lui jouir sur les fesses.

Nous retournons dans le cabinet du Dr Franklin ou une femme nommée Doris (Erica Boyer) se plaint d’énormes cauchemars :

Voilà Doris qui suce le plantoir rose du Dr Franklin…

Il se déshabille

« je veux la dévorer, je la veux au fond ma gorge »

Dit Doris, en se mettant les seins nus, le docteur se charge du bas.

« je veux le sentir en moi, dépêchez-vous de m’la mettre »

Mais c’est un gentleman, il commence par un cuni,

« J’espère que votre queue est aussi agile que votre langue ! J’en peu plus docteur ! Qu’est-ce que vous attendez ? »

Il la pénètre enfin et pour finir lui éjaculé sur le dos

« docteur, j’aime votre mandrin rose »

Dans le cabinet de docteure Meeker, un patient nommé Jimmy (Ron Jeremy), se plaint d’un nanisme de queue.

Miracle ! Ça a l’air de marcher sa bite grossie.

« regarder elle est en train de devenir énorme, je suis heureux  »

C’est un succès ! Nancy et la docteure Meeker se passent ce nouveau bel engin en bouche. Pendant que la docteure le suce, Nancy lui lèche les boules.

« j’ai toujours rêvé d’avoir un gros engin »

Nancy enlève sa blouse

« encore une victoire de la science, elle a atteint une taille phénoménale »

Jimmy  veut tester cette nouvelle grosse teub dans Nancy.

Erwin refait irruption et se plaint que le docteur Blacklove qui ne veut pas lui payer ses heures sup’, il voit la bite du patient et n’en revient pas de la taille qu’elle a prise !

Docteure Meeker  veut à son tour essayer cette belle zigounette

« fini les angoisses à cause de mon zigouigoui »

Il pénètre la docteure en levrette ce qui lui permet de lécher l’entre cuisses de Nancy.

Au tour de Nancy de lécher alors qu’elle est toujours pénétrée par la nouvelle queue du patient.

Nancy en profite pour la sucer un peu avant qu’il repénétre la docteure. Il s’en suit une grosse ejac sur la minette et pour le visage de Nancy.

« pas mal pour une première prestation de mon marteau piqueur »

Voilà une journée bien remplie, dit Nancy qui ramène ce dernier patient chez elle !

Synthèse

Ce film est plutôt cool, comme je le disais j’ai vraiment eu peur d’un truc raciste mais pas du tout. C’est très bien réalisé le jeux est bon c’est bien filmé

Giclette(s)