Nymphomaniac Jenna

Pochette de Nymphomaniac Jenna • VHS Porno
Titre Original : Wicked One
Style du film : Thriller Porno
Date de Sortie du Film : 1995
Date de Sortie de la VHS:
Distributeur de la VHS:

 

Origine : USA
Durée : 82min
Réalisateur : Greg Steel et Brad Armstrong
Actrices : Jenna Jameson, Tiffany Million, Jill Kelly, Patricia Kennedy, Channone, Mark Davis, Jon Dough, Peter North, Tony Teddeshi, Tom Byron
Acteurs :
Synopsis : Attention t!! Ce film est une véritable bombe... De superbes acteurs et actrices dans des décors de rêve et la magnifique JENNA JAMESON avide de sexe comme on ne l'a encore jamais vue !!! Véritable nymphomane elle s'attaque à tout ce qui bouge dans une station de radio. Elle se jette avec furie sur les queues tendues et s'offre sans retenue aux violents coups de butoirs des mâles déchaînés... Torride ! Elle se défonce la chatte en pleine émission de radio à l'aide d'un gode métallique des plus spéciaux... JENNA se fait totalement défoncer par deux body-builders avant de soumettre la très belle Tiffany Million à tous ses- caprices... Véritable dominatrice, entraine son esclave dans une partie endiablée, soumettant celle-ci aux pires perversions imaginables.

Présentation

Cette VHS sortie en 1996 (année ou Jenna Jameson reçoit le prix de meilleure actrice X au festival de Las Vegas) est éditée en France  par Caesar’s Vidéo et distribuée en supplément  d’un numéro de Hot Vidéo.

Le film produit par Wicked Pictures est initialement sorti aux États Unis sous le nom Wicked One en 1995. Le titre Français n’a lui rien à voir avec le scenario mais Jenna est bankable…

 


C’est une grosse production et on se rend compte dès les premières images qu’il y a du moyen. Jolis jeux de lumières, Traveling, multi camera etc. Mais bordel tout a été mis dans la technique ! Le scenario est incompréhensible. Pour résumer Dre. Sylvia a piqué le mec de Suzanne, alors pour se venger Suzanne couche avec lui (sans qu’il ne l’a reconnaisse !!! ). Si vous comprenez le sens de ma phrase peut-être comprendrez vous ce film.

Heureusement les dialogues et le piètre doublage en font un film sympathique et même marrant (mais c’est un Thriller à la base..)   comme on est sympa on vous a compilé les meilleures scènes :

L’analyse de Vagina Sky

Je ne vais pas vous cacher que je suis plutôt déçue pour ma première chronique avec ce film sans saveurs.
Nous sommes face à un film avec un scénario approchant du néant et rythmé par une musique techno qui prend la tête dès le début. L’intrigue se voulait prometteuse mais pour son déroulement, c’est une toute autre histoire. On se rend compte à la fin que le titre est complètement inapproprié.

Concernant la première scène de cul avec Jenna Jameson et sa regrettable paire de seins refaits avec un grand brun plutôt pas mal monté et au pubis fourni, rien d’extraordinaire. Ils s’affairent au centre d’un cercle de bougies. Plans de caméra assez variés, jeux de lumière corrects. Au bout d’un ébat rythmé par de légers étranglements, doigts dans la bouche et tirage de cheveux, caméra en plongée sur Jenna qui pousse un énorme cri de guerre. Incompréhensible.

On enchaîne ensuite par Steve qui se fait pomper énergiquement par une blonde aux seins naturels en poire. Et vas-y que je te prends au-dessus de la table de mixage. Pas très hygiénique tout ça.
Rapport protégé contrairement au premier. Gros plan sur cuni qui, franchement, ne m’envoie pas du rêve. D’un point de vue technique, lumière dure et fondus enchaînés douteux.

Ensuite, la jeune femme (Mélissa) qui bosse à la radio avec Steve nous offre une scène de plaisir solitaire avec un gode assorti à la couleur de ses chaussures (J’aime ce petit détail girly!).
Concours de longueur de filets de bave qu’elle vient déposer délicatement sur son mont de Vénus, avant de saisir le gode à deux mains comme un poignard… Ses yeux suintent la haine et on a l’impression qu’elle veut taillader sa foufoune. Rassurée à la fin quand je vois qu’elle n’est pas en sang mais qu’elle jouit allègrement.

Je ne m’attarderai pas sur les autres scènes de cul car il faut bien vous laisser découvrir et fantasmer si vous souhaitez regarder ce film.

Pour conclure, vous l’avez compris, ce porno n’est pas extraordinaire, il ne restera pas dans mes annales. Le texte aurait pu être plus élaboré et le déroulement de l’histoire moins brouillon, la musique moins épouvantable et enfin les scènes de cul plus dingues. Ne parlons pas du jeu des acteurs et actrices. Mais sans vouloir vous en dégoûter pour autant, il risque de vous faire décrocher quelques sourires grâce aux répliques de Steve et au doublage français qui vaut quand même le détour. On félicite le doubleur et la doubleuse qui ont une palette de voix incroyables car oui, je crois qu’ils n’étaient pas plus nombreux….

 

L’analyse De Phallus Gump

Le film commence par un générique sur fond de techno bien pourri pendant 4min… C’est long, trop long.

Heureusement dès la première scène on a le droit à un doublage et des dialogues vraiment ridicules et ça j’aime !

Le synopsis est posé : une animatrice de radio Docteure Sylvia interprétée pat Typhany Million répond aux questions de cul des auditeur·ice·s la version US de notre Brigitte Lahaie nationale sur Sud Radio.

Une auditrice, Suzanne, interprétée par Jenna Jameson est jalouse d’elle, on comprend que Sylvia lui a piqué son mec !

Première scène de cul à 8min on découvre les gros seins refaits de Suzanne et un inconnu à la queue (les queues ?) de cheval et hop ça suce un gros sexe au pubis très poilu…

À 11min bam Levrette sans préservatif dans un sexe bien épilé. La scène se termine par une ejac buccale 6 min plus tard suivie d’un hurlement incompréhensible.

Suzanne serait-elle folle ?

On arrive à ma scène préférée a la 17ᵉ minute quand Steve nous présente la météo

« Il fera très chaud sur tout le pays il va faire 40 degrés à l’ombre alors moi je vous le dis sortez vos maillots les filles ça va être très très chaud et moi j’aime ça quand c’est aussi chaud que ça »

Ensuite ce cher Steve profite de diffuser un disque pour se faire sucer par sa copine Patricia Kennedy (pas sûr).
Scène filmée dans l’obscurité. Il enlève sa montre à la 21ᵉ minute et je ne sais pas s’il y a une explication à ça ???

Le disque qu’il diffuse est assez long parce 3 minutes plus tard il passe entre les cuisses de la dame. Cunnilingus et anulingus, tout y passe et même les doigts (deux si j’ai bien compté) !

26ᵉ minute pénétration en levrette cette fois avec capote pour monsieur, soutif pour madame et couilles très pendantes pour monsieur.

Changement de position 2 minutes plus tard. Lui debout, elle sur la table de mixage. Cette scène se termine avec ejac sur les seins à la 30ᵉ minute. Ce disque était très long…

À 32 minute la standardiste (Jill Kelly) s’introduit dans le studio, elle cherche un truc avec sa voix bien pourrie et elle trouve un vibro, elle sort ses nibards siliconés elle joue avec le vibro dessus avant qu’il ne trouve sa vulve. C’est parti pour un plaisir solitaire un peu chelou. On dirait qu’elle se poignarde la minette. 6 minutes plus tard elle se l’essuie contre le micro.

Retour de Sylvia au micro, une auditrice dit qu’elle sait qu’elle pratique le lesbianisme.
Scène lesbienne flash back à 41 minutes d’une fille non identifiée qui lèche les bottes de Dr Sylvia puis les seins puis le minou, 4 minutes après inversion des rôles c’est Sylvia qui s’y colle (pas de jeux de mot postal…) Pour finir Dre Sylvia Sodomise sa partenaire avec un gode rose pendant que cette dernière se doigte.

Retour dans le présent,  l’auditrice était en fait Suzane, elle dit qu’elle connaît tout des pratiques de Sylvia.

Sylvia a peur et va déposer plainte chez des flics qui ont l’air très flics…

Suzanne et ce qui semble être une prostituée qui sort de nulle part interprétée par Channone attaquent le réceptionniste de la radio pour qu’il signe un papier. Ensuite, elles le violent.
Suzanne lui fait bouffer ses chaussures, l’autre fille le suce, 4 minutes plus tard Channone lui enfile une capote et s’empale dessus
Suzanne enlève son pantalon et se masturbe la prostituée vient la lécher.

Suzanne prépare ensuite Channone pour une sodomie aussitôt préparée aussitôt enculée !
Pendant ce temps Suzanne s’occupe de son clito tranquilou bilou.  Pour finir monsieur le réceptionniste violé, éjacule sur les fesses sodomisée.

Suzanne appelle au standard et envoie un fax pour dire qu’elle est dans les locaux de la radio… Pourquoi ? Pfff je cherche plus à comprendre.

A 1H06 Peter North mange une Quatre Saisons !!!??? Après il va baiser Suzanne avec son pote qui semble être le mec de Sylvia (donc l’ex de Suzanne). Fellation, cuni, léchage de couilles, tout s’enchaîne très vite, pénétration à 1h10 en rythme avec la musique techno toujours aussi dégueulasse et 1ère ejac buccale suivie de la 2ᵉ sur les seins.

Suzanne appelle Sylvia pour lui dire qu’elle s’est tapée son mari hier soir Sylvia vire son mari très brièvement…

A 1h16 Sylvia se fait chopper sous la douche par Suzanne

Scène lesbienne en vue !

Ouff tout est bien qui finit bien ! Suzanne et le docteur ont l’air d’être redevenues amies !
Elles se mangent la minette avec régal et plaisir ! Suzanne fait même couler ses seins dessus pour mieux la manger…

The End

Synthèse

Alors alors… Que pensez de Nymphomaniac Jenna ? Est-ce qu’il était judicieux de commencer ce blog par cette chronique ? Pas sur mais c’est du hasard et on espère chroniquer un meilleure film rapidement.  Décevant

Giclette(s)